Publié dans Actualités, Lectures jeune public, Spectacle à domicile, Spectacles 2019

Croqueur de livres. Une passion : lire en public pour les enfants et les adultes.

Objectif. Donner le goût de la lecture et valoriser les talents littéraires cachés

Le goût de la lecture. A travers des séances de lectures en public, l’objectif de Croq Sésame est de donner le goût de lire aux jeunes. Le livre est également un fabuleux outil de réflexions et d’échanges en groupe. Et, naturellement, en tant que comédien, il m’arrive de théâtraliser les textes qui s’y prêtent. Sans oublier l’humour qui fait aussi partie de ma culture.

Les talents cachés. Au moyen de la lecture à voix haute, Croq Sésame souhaite également faire connaître et valoriser les oeuvres d’écrivains en herbes ou anonymes. Jeunes et adultes.

Le Croqueur de livres : Guy Dieppedalle

Guy Dieppedalle. Comédien depuis plus de 20 ans. Ecrivain. Formé à la diction et à la lecture à voix haute. Lecteur de l’association Lire et faire lire Savoie, depuis 10 ans (Intervention en école maternelle). + d’infos

Lire en public. Ma passion

J’aime lire en public. Valoriser les mots dessinés par un auteur. Les respirer. Les sentir. Les caresser. Les colorer. Les articuler. Les mettre en exergue. Les envelopper dans une feuille de silence. Les offrir au public. Partager l’émotion d’un texte avec les spectateurs. Comme on partage l’intimité d’un moment à deux. Laisser s’envoler les mots dans l’espace. Comme un enfant lâche un bouquet de ballons multicolores. Vers le ciel. Des mots éphémères qui entrouvrent la porte du rêve et de l’imaginaire. Guy Dieppedalle

Message de Béatrice Croquet

Bravo ! Une initiative aussi riche que généreuse ! Partager de coeur à coeur ces histoires choisies, c’est infiniment plus que procurer aux enfants un simple plaisir immédiat ! C’est semer, au fil des séances dans tous ces petits cerveaux tous neufs et si malléables des graines d’amour et de tolérance !… Alors, longue vie gourmande au Croqueur de Livres ! (Le visuel de l’opération – en plus ! – est magnifique !) Béatrice Croquet, Directrice du Théâtre du Torrent, Annemasse (74)

Ce qu’en dit Louis Jouvet, comédien et professeur au Conservatoire national supérieur d’art dramatique en 1934

« Dire les phrases, prononcer les mots, les rendre sonores par l’exercice des lèvres, de la gorge et du larynx, de la raquette de la langue qui vanne les paroles, les dégeler de leur gangue imprimée par la chaleur des sentiments, les faire entendre (les jeter aux échos), leur faire faire écho dans la salle et la mémoire (la masse sensible) des spectateurs, créer ainsi les mots, articuler, entrechoquer les sons, donner leur sens aux répliques en les échangeant, il faut que ce tumulte ordonné, ce feu d’artifice (des syllabes) de cette mécanique des mots se fasse pour que l’œuvre naisse, prenne corps, pour qu’elle existe. C’est par la profération seule que l’action nait, que l’œuvre commence à vivre physiquement pour les acteurs et par le spectateur. L’acteur mâche les phrases et les incorpore à ses sentiments par cet exercice physique, par cette fécondation, artificielle peut-être, mais nécessaire pour que la pièce passe à la vie, qu’elle quitte l’état larvaire de l’impression, l’état embryonnaire des gestes, où elle se se trouve sur le papier ».

Documentation complémentaire

° Une classe de maternelle inverse les rôles et raconte une histoire au Croqueur de livres + d’infos
° Livres proposant l’Egalité Filles-Garçons dans la littérature jeunesse + d’infos
° Une expérience réussie en Maison de quartier à Aix-les-Bains + d’infos
° Site de Lire et faire lire Savoie. + d’infos
° La Bibliothèque municipale Lamartine, Aix-les-Bains + d’infos

° Les différentes formes de lecture publique. Sur Wikipedia + d’infos

Publié dans Actualités, Lectures jeune public

Actualités. Des enfants de maternelle racontent une histoire à leur lecteur. Inversion des rôles.

Chanaz, Savoie. PhotoGuyDieppedalle 2019

Comme d’habitude j’arrive dans la cour de récréation. Les enfants viennent me dire bonjour. Je rejoins ensuite les enseignantes et aides. Dans mon sac à dos, dorment quelques livres sélectionnés pour une séance de lecture. C’est mon job bénévole et régulier. Lire des livres jeune public, auprès d’enfants de moyenne et grande section de maternelle. A Chanaz, en Savoie. Au titre de l’association Lire et faire lire. Pendant le temps scolaire.

Ce jour-là, la Maîtresse et les enfants me réservent une surprise. Ils m’invitent dans leur classe. Me font assoir au milieu d’eux.

-Il faut être sage Papy. Il ne faut pas interrompre le groupe. Ecoute bien.

Et les élèves les unes, les uns après les autres, me racontent une histoire. Sortie de leur imaginaire. Un récit agrémenté de leurs dessins. Une histoire de chat sans queue. Un Chat Naze. Avec un Chat peau. Dans un Chat Teau… Une bosse sur la tête, le chat n’arrête pas de se cogner contre les panneaux de signalisation. Il évite une tuile qui tombe du toit… Il est tenu à l’écart des autres parce qu’il est mutilé. Et pourtant ce chat ne demande qu’à être aimé. Ce qui arrivera à la fin de l’histoire.

Une Maîtresse qui a du talent. Pédagogique, artistique et imaginaire. Des enfants passionnés. Des enfants émouvants. Un moment super. Où les rôles sont inversés. Un moment de bonheur pour le lecteur que je suis. Merci à toute l’équipe de direction et pédagogique de l’école maternelle de Chanaz.

Guy Dieppedalle
Architecte de mots éphémères

Documentation complémentaire

° Lecture publique. Le Croqueur de livres + d’infos
° Egalité Filles – Garçons dans la littérature jeunesse + d’infos

Avril 2019

Ecole maternelle de Chanaz-Savoie 2019