Châtillon In. Châtillon Off. Un festival bouillonnant d’idées. Brassens et les femmes sélectionné.


Festival Châtillon 2017-Photo Zeizig mascarille.com

Emerveillé par le In. Enchanté du Off.

Ah ! Le In ! Tu découvres ces comédiennes et comédiens. Passionnés de théâtre. Déjantés de la mise en scène. Jongleurs de mots. Artisans de l’éphémère. L’émotion sur les lèvres. Dont le regard te caresse le cœur. Comme le vent chaud effleure les étangs de la Dombes. Vagues des sentiments. Dont le corps parle d’émotions. Chorégraphie de l’âme. Polar de l’amitié. Parfum d’amour. Parfum d’humour. Evasion vers l’imaginaire. Ombres chinoises.
Quant au off. Tu vas à la rencontre de l’autre. Sans fard. Sans masque. Vers ces auteurs qui délirent. Ces auteurs qui font rire. Ils sont là. Présentes et présents. Tu échanges avec un technicien. Un metteur en scène. Deux bénévoles, ces talentueux artistes de l’ombre. Un couple de spectateurs. Confrontation. Débat. Croisements et brassages d’idées. Amitié nouvelle. Tu découvres des bouquins qui te tendent leurs pages, leurs répliques. A bras ouverts. Tu bois un coup. Tu fais la fête jusqu’à trois heures du matin avec une troupe. Châtillon c’est un peu tout cela. Le in et le off qui s’entremêlent. Comme la danse de l’eau et du feu. La ligne d’horizon s’estompe entre terre et ciel. Un festival sans barrière et sans frontière. Qui soulève tes tripes et t’élève le cœur.

Guy Dieppedalle
Architecte de mots éphémères

« Brassens et les femmes » a été sélectionné au festival de Châtillon en 2017

Voir les images du festival sur le site d’Emile Zeizig, photographe du spectacle vivant : mascarille.com

Festival Châtillon 2017-Photo Zeizig mascarille.com
Guy Dieppedalle-Festival Châtillon 2017-Photo ZEizig mascarille.com

.