Braises de mémoires

La Compagnie ROUGE BANANE présente :
« BRAISES DE MEMOIRES », extraits de textes de Philippe Claudel et Michel Quint
Mise en scène  Mireille Roux-Faure
Interprétation  Dominique Maurice
Création lumières  Bernard Faure

Produit par Rouge banane Théâtre, St Egrève, Isère. + d’infos

Ce spectacle, d’une durée de 1h00,  est présenté sous  la forme de deux monologues comme deux  récits de vie :

L’HOMME ET LE PETIT PIERROT DE BOIS

Extrait et adapté de la nouvelle « PIERROT LUNAIRE » RECUEIL TROIS PETITES HISTOIRES DE JOUETS de PHILIPPE CLAUDEL

MON PERE L’AUGUSTE CLOWN

Extrait et Adapté du roman « EFFROYABLES JARDINS »   de MICHEL QUINT

L’homme et le petit Pierrot de bois
Un homme d’une soixantaine d’années  décide de tout laisser et de partir au hasard des routes. Il visite un musée de jouets.
Cet homme a toujours vécu seul et n’a aucun souvenir de ses origines.
Dans ce musée, il va se retrouver face à un petit Pierrot de bois qui va le projeter brusquement dans son passé, à l’époque de la seconde guerre mondiale : tout petit enfant, il était avec ses  parents au milieu de quantité d’autres personnes qui marchent sous la surveillance de gendarmes. L’homme plonge alors dans ce douloureux souvenir.

Mon père cet auguste clown
Un homme habillé en clown, assiste au procès de Maurice Papon.
Il  explique que son père, qui  s’exhibait fréquemment  en auguste,  lui faisait honte. Un jour son cousin Gaston va lui raconter l’épisode qu’ils ont vécu pendant la seconde guerre mondiale. Ils faisaient partie d’un groupe de résistants et ont été chargés de faire un sabotage. Ils seront ensuite  faits prisonniers comme otages en vue de représailles décidées par l’occupant et le gouvernement de Vichy.
Au cours de leur emprisonnement dans un trou d’argile, ils vont nouer une relation amicale avec leur gardien et  comprendre ce que  leur sabotage a provoqué. Son père, en faisant un clown pathétique, payait le plus dignement qu’il croyait sa dette d’humanité.

Spectacle adapté au Théâtre à domicile

Cette pièce a, entre autres, été jouée le 10 mai 2019 à La Vence Scène à St Egrève (Isère)

Billet d’humeur

Un bouquet d’amour filial

Deux textes sur l’enfance.  Un homme, Dominique Maurice, seul en scène, les interprète. Tu es là. Sur ton siège. Les yeux fixés sur cet homme. Qui te balance des mots comme des regards de tendresse. Qui t’embarque dans son aventure et ses questions. Sur une fragile embarcation. Celle des relations d’un fils avec ses parents. Tu retiens ta respiration.  Ton corps fait silence. Chaque mot pèse à la balance de l’existence. Et cet homme t’emmène, avec lui, sur les rives de l’âme humaine. Une main tendue vers la tienne. Celle de ton enfance. Beau. Emouvant. Poignant. Un bouquet d’amour filial.

Guy Dieppedalle
Architecte de mots éphémères

Braises de mémoires – Photo Martin Stahl

Braises de mémoires – Photo Martin Stahl

.

Partager :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s