Poids plume. Ecrit et performé par Eloïse Dahan. Un bijou théâtral. Mis en scène par Hubert Barbier


 L’actualité du théâtre

Poids plume

On ne choisit pas toujours son combat

de et par Eloïse Dahan

Les histoires

Trois histoires, trois personnages, un constat : dans la vie, on ne choisit pas toujours son combat.
Il est possible de venir au monde dans un corps hors norme et de devoir se battre pour faire ses lacets et trouver des copains pour jouer au ballon. Ça c’est la troisième histoire, celle d’un enfant « handicapé ».
Il est possible de se mettre à dérayer. On ne parvient plus à dormir, les nuits se succèdent, blanches. Seul et peuplé d’images récentes et plus lointaines encore, on finit par se battre avec des fantômes, à tourner sérieusement en boucle. Acte deux.
Mais tout commence avec l’histoire d’une boxeuse Elle monte à Paris pour gagner un titre de championne du monde. Elle va se frotter à des plus forts et surtout à un ange poids lourd. Ça va faire mal.
Un ring, un lit, une cour de récréation.
De la sueur, des coups, quelques hésitations et finalement un peu d’accordéon pour repartir léger, tout léger.

A savoir

Écrit et performé par Eloïse Dahan.
Mise en scène Hubert Barbier
Durée 60 mn
Public adultes
Adapté au théâtre à domicile.
Eloïse Dahan a joué également dans « Yan et la rose des sables », avec Croq Sésame Compagnie. Dans une mise en scène de Hubert Barbier.

Billet d’humeur

Trois histoires à dormir debout.
Eloïse Dahan t’emporte à travers son univers qui est aussi le nôtre. Où la vie n’est pas toujours comme on la rêve. Les nuits ne sont pas toutes noires. L’enfant n’est pas toujours à notre image. Mais il faut oser ses rêves. Laisser une place à l’imaginaire. Et oser regarder son enfant.
Eloïse signe, là, un texte profond. Coloré d’humour et d’humain. Elle mène son interprétation comme un combat de boxe. Puissant. Subtile. Habile. Mais les doigts du boxeur finissent par danser sur le clavier d’un accordéon. Sa voix mélodieuse remporte une victoire. Celle de la comédienne. Emouvante. Déroutante. Amusante. Brillante.
Un bijou théâtral.

Guy Dieppedalle
Architecte de mots éphémères

Documentation complémentaire

En savoir plus sur Eloïse Dahan  + d’infos
En savoir plus sur Hubert Barbier  + d’infos

.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s