Guy Dieppedalle, architecte de mots éphémères

Guy Dieppedalle. Architecte de mots éphémères
Guy Dieppedalle. Architecte de mots éphémères

Page officielle de Guy Dieppedalle, écrivain et comédien

Les grandes étapes

A l’âge de dix ans, un évènement douloureux surgit dans ma vie. Je ne peux pas en parler à mon entourage. Alors l’écriture devient mon outil de communication privilégié. Moyen d’expression. J’écris au quotidien. A la maison. A l’école. Dans le bus. Le métro. Dans la fraîcheur du matin. A l’ombre d’un chêne. Et puis un jour mon frère aîné monte sur scène. Je suis fasciné. Je veux faire comme lui. J’ai vingt ans.
Puis, les aléas de l’existence me font abandonner le théâtre. Je garde l’écriture.

Auteur et interprète

. Le café des mirages

1997, à cinquante ans, le besoin de la scène me rattrape. J’intègre une troupe. Puis une autre. En Isère.
2004, J’ai une envie qui me démange depuis ma jeunesse. Relier mes deux passions. Ecrire un texte et l’interpréter seul sur scène. Il me reste deux ans pour atteindre la retraite. Je quitte mon job. Pars sur le chemin complexe de l’écriture théâtrale. Rencontre un metteur en scène professionnel. Nous créons, avec quelques amis, Rouge banane Théâtre, St Egrève (38). Une équipe qui me soutiendra vers l’aboutissement de mon projet d’auteur et d’interprète : « Le Café des mirages« . Seul en scène. Emouvant. Jubilatoire. Difficile et exaltant. Génial. Mais je ne suis jamais seul. Toute l’équipe se trouve en coulisses.

. Yan et la rose des sables

2016, naissance de Croq Sésame Compagnie, Aix-les-Bains (73). Année qui voit l’aboutissement de l’écriture de « Yan et la rose des sables ». L’histoire d’un enfant qui décide de partir en mer, pour sauver son père d’un naufrage.

Les exigences : Travail d’équipe et formation. Importance de la voix

Durant ces années, je découvre l’exigence du théâtre. Le nécessaire travail d’équipe. L’exigence de la qualité. C’est à dire le respect de soi et du public. Le respect des auteurs et de leurs textes. Le besoin de se former. Continuellement. Effectuer un travail sur soi-même. Jouer avec tout son corps. Améliorer sa voix. Respirer. Articuler.

La première chose que doivent apprendre les jeunes élèves d’art dramatique, ce n’est pas l’ivresse du théâtre mais bien ses exigences.
Ingmar Bergman.

Le jeune public

Autre élément essentiel qui me tient à coeur : partager la lecture et son imaginaire avec des enfants qui en expriment le besoin. J’interviens chaque semaine dans une Maison de quartier d’Aix-les-bains pour proposer des « lectures théâtralisées » à un jeune public. Partenariat avec « Lire et faire lire » et la ville d’Aix-les-Bains. Intervention, également similaire, dans une école maternelle. Les enfants m’apprennent énormément par leurs réactions et questions.

Notre richesse intérieure

Je pense que tout être humain est riche de talents. La pratique du théâtre constitue un trésor, un capital personnel pour certaines et certains. Dans notre société matérialiste il me semble important de développer et valoriser nos richesses intérieures. Nos talents. Nos cultures différentes. De mutualiser nos savoirs faire. Notre intelligence. Notre solidarité. Et, si possible, d’offrir notre savoir-faire à celles et ceux qui en expriment le besoin.

Les productions

Ecrivain. Ouvrages publiés en auto édition

° Yan et la rose des sables 2016. Spectacle enfants. + d’infos
° Luciole rouge. 2015. Roman d’auto-fiction sur la non-communication Enfant-Parents à la suite d’une agression.
° Le café des mirages. 2005. Théâtre. Sélection festival national de Châtillon. Pièce archivée.
° Notes poétiques à la terrasse d’un café. 2002. Nouvelles et poèmes.
° Le corbeau et le renard. 2000. Adaptation humoristique de la fable de Esope et de La Fontaine
° Le Salon des saveurs. 1999. Le préposé à l’accueil d’un salon s’embrouille dans les informations données au public.
° Articles pour un magazine (Théâtre & animation). Articles et interviewes pour sites web, notamment fncta-auvergne-rhone-alpes.fr.  Billets d’humeur pour notre site Croq Sésame + d’infos
° Chansons. Interprétées par le DS Club (Rouge banane Théâtre). Dont « Sarah, l’étrangère » : Sélection Les Poètes du dimanche.

Brassens et les femmes. Avec Robert Dahan

Comédien. Les aventures théâtrales en amateur

° Les Diablogues. Roland Dubillard
2018. Humour en absurdie. Produit par Artissimo (Annecy). En partenariat avec L’Orgue à Elles (Annecy), Rouge banane Théâtre et Croq Sésame Cie. Mise en scène Cécile Boujet de Francesco. En équipe avec Luciano De Francesco et Laure Pauthex. Sélection du festival national de Villers-lès-Nancy 2018. + d’infos

° Yan et la rose des sables. Guy Dieppedalle. Auteur et comédien.
2016. Un enfant décide de partir sauver son père. Production Croq Sésame. Avec Eloïse Dahan. Mise en scène Hubert Barbier.
Sélection des festivals de Rumilly (74) et de La Roche sur Foron (74).  + d’infos

° Brassens et les femmes
2016. Spectacle musical. Textes et chansons. Avec Robert Dahan (chansons) et Guy Dieppedalle (lecture de textes). Production Croq Sésame.
Sélection du festival national de Châtillon-sur-Chalaronne + d’infos

° Yvonne Princesse de Bourgogne. Witold Gombrowicz.
2013. Cie Rouge banane. Rôle du Chambellan. + d’infos

° Mange-moi. Nathalie Papin.
2012. Spectacle jeune public. Cie Rouge banane + d’infos

° Le malade imaginaire. Molière.
2010. Rôle d’Argan. Mise en scène Hubert Barbier. Cie Rouge banane + d’infos
Voir les vidéos de ce spectacle :
. L’une présentant des extraits du Malade imaginaire + d’infos
. L’autre est un documentaire composé d’interviews et d’extraits.  + d’infos

° Zeste d’humour. Ribes et Dieppedalle.
2009. Cie Rouge banane.

° Les Tellines. Philippe Chignier.
2008. Cie Rouge banane. Une ode contre la guerre et l’individualisme. + d’infos

° Bribes d’humour. Ribes et Dieppedalle.
2007. Cie Rouge banane

° Le café des mirages. Guy Dieppedalle, auteur et comédien.
2006. Voyage initiatique d’un homme amoureux. Seul en scène. Mise en scène Hubert Barbier. Lumières Bernard Faure. Cie Rouge banane. Le Café des mirages
Sélection du festival national de Châtillon-sur-Chalaronne.

° La cantatrice chauve. Eugène Ionesco.
2002. Rôle de Mr Smith. St Egrève, Isère.

° La lacune. De Eugène Ionesco.
2001. St Egrève, Isère.

° Rhinocéros. De Eugène Ionesco
2001. St Egrève, Isère.

° Les suites d’un premier lit. Eugène Labiche.
2000. Cie Les Gourlus.

Comédien. Formations suivies

° Théâtre. Le travail autour du texte. Une semaine. Emilie Le Roux. Metteuse en scène
° Théâtre. Jean-Luc Bosc, metteur en scène
° La voix. Pierre Macari, musicien, chef de choeur
° Sur scène. Gérer le stress. Colette Tomiche
° Les déplacements du corps sur scène
° La présence sur scène. Stéphane Müh, metteur en scène
° Le clown de théâtre. Hubert Barbier, metteur en scène
° Les marionnettes. Gladys Kalfon, marionnettiste
° La lumière au théâtre. Bernard Faure, technicien
° Ecriture théâtrale. Pierre Notte, écrivain. Auteur de théâtre.
° Ecriture. Jean-Louis Escarret, écrivain
° Ecriture théâtrale Jean Larriaga. Ecrivain. Auteur de théâtre.

Guy Dieppedalle, architecte de mots éphémères, préside Croq Sésame Compagnie.

Le Malade imaginaire 2010 -Avec Mireille Roux-Faure et Florence Célérier – Photo Yannick Perrin
Les Diablogues 2018. Avec Luciano De Francesco – Photo Yannick Perrin

.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s