Théâtre, ma passion

Billet d’humeur

Une passion qui complète mon besoin d’écrire

On m’a souvent demandé le sens de mon engagement au sein de la Fncta-Fédération nationale de théâtre amateur.
Le théâtre représente, pour moi, une passion. Relativement raisonnable : d’autres centres d’intérêts occupent mon existence, notamment l’écriture et la lecture en public, sans parler de la famille. Cette passion vient compléter mon besoin d’écrire. Prenons une image. Si l’écriture est la sève d’un arbre, le théâtre en constitue les feuilles.

Outil d’expression à la fois individuel et collectif

Individuel dans le sens de devoir se former continuellement, de se remettre en cause personnellement. Notre vie est un long processus de formation. Le théâtre permet de se fondre dans la psychologie d’un autre personnage. De changer de peau. De pénétrer le cœur d’une femme ou d’un homme imaginaire. De s’adapter au caractère d’un enfant. De rire. De pleurer. D’apporter un brin d’émotion au public. Un regard. Un silence. Un timbre de voix. La déambulation d’un corps. D’un rêve. De faire vivre un personnage comme l’a souhaité son auteur.
Collectif, à travers une fédération qui regroupe plus de mille six cents compagnies. Un mouvement associatif, bouillon culturel qui se situe dans la veine de l’éducation populaire. L’intérêt de cette activité collective est qu’elle permet à l’être humain de se retrouver en groupe, en équipe. D’entrer dans un processus de création artistique collective. De fédérer les habitants d’un quartier, d’un village. Elle offre à la comédienne, au comédien ou au technicien, le moyen de valoriser ses talents artistiques associés à ceux des autres. Démarche nécessaire dans une période de crise dans laquelle l’individu et le talent professionnel sont mis à mal. Un coup de vent de l’histoire qui fait s’envoler les feuilles  de la culture.
A travers les festivals, grands messes du théâtre amateur, de nouveaux contacts se prennent. De nouveaux liens se tissent. D’abord autour du théâtre. Peut-être, ensuite, se dessinent des liens d’amitié.

Ecole de la tolérance et de la paix

Jean-Paul Alègre, auteur de théâtre, a dit : « Toute représentation théâtrale, tout festival de théâtre est un acte d’humanisme, un rempart contre la barbarie ».
Je vois également le théâtre comme une école de l’écoute, de la compréhension mutuelle, de la tolérance, de l’ouverture vers d’autres formes d’expression : La musique, l’art du cirque, le mime, les marionnettes, la danse. Empruntant les chemins de l’imaginaire. Ecole de la réflexion, de la confrontation. Ecole de l’exigence également, car nous offrons le produit de cette activité à un public. Qui, le plus souvent, paie. Et nous lui devons une qualité maximum. Ecole de l’adaptation à de nouveaux espaces scéniques. A de nouveaux publics, qu’ils soient jeunes ou moins jeunes, handicapés ou non. Grands ou petits.
En un mot ou deux, le théâtre est une école du coeur et une fenêtre ouverte sur l’âme humaine.

Guy Dieppedalle
Architecte de mots éphémères

Voir les articles suivants :
Trouver une citation théâtrale + d’infos
L’actualité de la FNCTA Auvergne-Rhône-Alpes + d’infos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s