Bats l’enfance. De Adeline Picault. Pièce de théâtre dure et belle

Bats l'enfance-LA9B4936-® Yannick Perrin
Bats l’enfance® Yannick Perrin

Billet d’humeur

Texte beau. Bref. Court. Percutant

Tu sais que j’apprécie peu les pièces où l’auteur t’amène de force sur le chemin des larmes et des drames. Adeline Picault brise les normes. Elle place, face à face, la victime et son bourreau. Lyly, dix-huit ans, la fille. Elle est maltraitée par sa mère, femme « respectable. » Lyly se fait frapper depuis l’âge de huit ans. Les coups sont toujours portés avec des chaussures chères. Bouts pointus. En dehors des parties visibles du corps. Subtile stratégie.
Dur. Très dur. Mais Adeline Picault nous campe deux personnages qui s’affrontent. Qui en ont les moyens. Une mère folle. Déjantée. Mais qui l’exprime et l’explique à sa façon. Elle croit aimer. Elle le prétend. Sa fille sur le chemin de la résilience. Sphinx. Calme solidité. Espoir. Intellectuellement forte.
Contrastes. Couleurs d’ecchymoses. Silences pesants. Zeste de poésie. Pointes d’humour. Drame de l’enfance. Fin positive.

Texte beau. Bref. Court. Percutant. Rythmé. Une mise en scène construite comme un mécanisme d’horlogerie. Précis. Qui marque le temps. Les couleurs du temps qui s’échappe. Comme le sable entre les doigts. Comme l’enfant un jour. Doit partir.
J’aime ces regards d’attente. Ces silences d’observations. Ces gestes de haine et d’amour qui s’entrecroisent dans la non communication entre générations. Plasticité et sensualité d’un corps. Danse de la vie. Danse de l’amour. Folie d’une mère qui gueule sa souffrance.
Ça te prend aux tripes. Ça te ralentit la respiration. Parfois tu esquisses un sourire. Un rire.
Deux comédiennes. Epoustoufflantes. Grand talent. Longs applaudissements. Elles le méritent. Une belle peinture de l’âme humaine.

Guy Dieppedalle
Architecte de mots éphémères.

Bats l’enfance. De Adeline Picaut. La Troupalex. La Roche sur Foron. Mise en scène Alexandre Zanotti. Distribution : Valérie Roux, Françoise Astorg.

Bats l'enfance-LA9B5100-® Yannick Perrin
Bats l’enfance-Photo Yannick Perrin

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s